Skip to content


Accord signé entre Pôle emploi et la fédération des services aux particuliers

Mardi 12 octobre 2010, le président de la Fédération du service aux particuliers (FESP) a signé un accord national avec le directeur général de Pôle emploi, Christian Charpy. Cet accord a pour vocation de répondre aux besoins importants de recrutement des entreprises du secteur des services à la personne. Il s’agit aussi de créer 10000 emplois par an.

L’accord national va notamment permettre la mise en place d’actions communes pour favoriser l’intégration des demandeurs d’emploi qui ont des difficultés à accéder au marché du travail. Pôle emploi et la FESP souhaitent également souligner les valeurs qu’ils partagent sur « la diversité, l’égalité des chances et la sécurisation des parcours professionnels ».

Cet accord prévoit plusieurs actions comme le renforcement et le développement des relations entre les différentes agences du Pôle emploi et les entreprises nationales adhérentes à la FESP. Le but étant l’anticipation des besoins de recrutement au moyen d’actions adaptées. Ensuite il s’agit de valoriser l’image et la professionnalisation des métiers des services à la personne (aide à domicile, ménage, etc). Enfin des actions multiples vont être développées pour recruter des publics d’horizons divers: les séniors mais aussi les jeunes et les adultes avec un faible niveau de formation.

Pour remplir cet objectif de recrutement de publics différents, les actions prévues sont:

Le renforcement de l’accès au contrat de professionnalisation et d’apprentissage, la mise en œuvre de parcours d’intégration et de formation, une meilleure information sur la validation des acquis de l’expérience (VAE), puis une évaluation du candidat pour permettre à l’employeur d’évaluer ses capacités de travail et enfin le développement de la méthode de recrutement par simulation. Cette méthode permet de recréer des postes de travail validés par les salariés de l’entreprise. Le candidat réalise alors un ensemble d’actions concrètes par exemple pour un emploi de femme de ménage.

Dans l’hexagone, environ 2 millions de personnes sont employées dans le domaine des services à la personne (repassage, jardinage, garde d’enfant, etc.) 80% des salariés le sont chez des employeurs particuliers. Ces derniers sont souvent accusés d’offrir des conditions de travail difficiles et des salaires faibles. Cet accord semble donc être le bienvenu.

Mots clés : , , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.