Skip to content


Allocation de solidarité aux personnes âgées

Aujourd’hui, de nombreuses aides existent pour les personnes âgées. Nous allons mettre l’accent dans cet article sur l’ASPA, soit l’Allocation de solidarité aux personnes âgées, qui remplace le minimum vieillesse depuis le 1er janvier 2007 : en quoi consiste-t-elle? Quelles sont les conditions pour en bénéficier? Quel en est le montant?

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (différente de l’APA) remplace le minimum vieillesse depuis le 1er janvier 2007 et assure donc aux personnes âgées de plus de 65 ans (ou 60 ans si la personne est dans l’incapacité de travailler) un revenu de retraite minimal.
Elle peut être versée par différents organismes tels que la Caisse de retraite ou un service spécifique de la Caisse des Dépôts et Consignation si la personne âgée ne relève d’aucun régime d’assurance vieillesse. Elle est composée d’une allocation de base et d’un complément du Fonds National de Solidarité Vieillesse.

Il faut savoir que cette allocation complète les ressources existantes pour atteindre le revenu minimal. Pour une personne seule, le montant de l’ASPA peut atteindre 8 507,4 € par an soit 708,95 € par mois. Pour un couple lorsque les deux conjoints, concubins ou partenaires liés par un pacte civil de solidarité, le montant peut atteindre 13 889,52 € par an soit 1 157,46 € par mois .

Pour pouvoir en bénéficier, il faut réunir un certain nombre de conditions qui sont les suivantes :

  • Avoir 65 ans ou plus (ou 60 ans si la personne est dans l’incapacité de travailler).
  • Résider en France métropolitaine ou dans les départements d’Outre-Mer.
  • Percevoir un montant de ressources maximal pour une personne seule (célibataire, séparée, divorcée, veuve, à l’exception des veuves de guerre) de 8 507,49 € (708,95 € par mois) ou pour un couple de 13 889,62 € (1 157,46 € par mois).

Si vous souhaitez travailler auprès de personnes âgées, vous pouvez déposer votre CV sur notre site emploi.

Mots clés : , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Le code HTML est accepté

(obligatoire)

(obligatoire, mais non publié)

ou, répondre à cet article par un rétrolien.

*