Skip to content


Bilan du secteur des services à la personne

Le Salon des services à la personne s’est déroulé du 25 au 27 novembre 2010, à Paris. Suite à ce salon, un bilan a été dressé sur le secteur des services à la personne.

Il y a donc trois points importants qui semblent manquer de lisibilité: la qualité des services, les tarifs proposés ainsi que le statut de bénéficiaire-employeur. Effectivement, la qualité des services est souvent difficile à évaluer. Pourquoi? L’intimité en serait la cause. Par exemple, pour l’aide aux personnes âgées, cela n’est pas toujours évident pour la personne dépendante d’exprimer une critique sur le prestataire qui intervient chez lui. Ainsi, le directeur général de l’Institut National de la Consommation (INC) suggère la mise en place de procédures d’évaluation grâce à des clients mystères.

En ce qui concerne les tarifs, ils ne sont pas toujours transparents car la fiscalité dans le secteur des services à la personne peut s’avérer complexe. Il existe la déduction fiscale mais elle est effective que dans certains cas. Pourtant, parfois certains professionnels affichent leur grille tarifaire en comptant cette déduction. Il est donc important de rester vigilant si vous cherchez un service comme le dépannage informatique ou bien d’autres.

Gilles Dumont travaille à la Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes. Il explique le statut de bénéficiaire-employeur. En fait, certains particuliers peuvent également être employeur. Parfois, ils ont ce statut sans le savoir et sans être au courant de ce que cela implique: paiement du salaire, etc. Le secteur des services à la personne est important c’est pourquoi une meilleure lisibilité est nécessaire.

Mots clés : , , , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Le code HTML est accepté

(obligatoire)

(obligatoire, mais non publié)

ou, répondre à cet article par un rétrolien.

*