Skip to content


Canicule : Roselyne Bachelot a un plan

En 2003, la canicule avait fait 15 000 victimes, en majorité des personnes âgées qui vivaient seules à leur domicile. Celles-ci sont particulièrement vulnérables aux fortes chaleurs car elles éprouvent rarement la sensation de soif et ne transpirent quasiment jamais. Celles qui sont isolées chez elles sont encore plus exposées.

Depuis le 1er Juin selon les termes du plan canicule de 2004 qui avait fait suite à la canicule de 2003, Météo France et l’Institut de veille sanitaire guettaient l’arrivée d’une éventuelle canicule (pour parler de canicule, il faut atteindre un certain niveau de chaleur, différent selon les endroits de France, jour et nuit pendant au moins trois jours avec par exemple, 31° le jour et 21° la nuit à Paris). Eh bien c’est fait, Météo France a émis vendredi dernier une alerte orange (niveau trois sur quatre) à la canicule pour le département du Territoire de Belfort et a maintenu cet état d’alerte jusqu’à samedi 21h sur les départements du Rhône, de l’Alsace (Haut Rhin/Bas Rhin), Paris et sa petite couronne (92-93-94).

Cet épisode de canicule est moins intense que celui de 2006 et surtout celui de 2003.

Un numéro vert a été activé (vous pouvez appeler le 0800 06 66 66 pour plus d’informations) et des actions de communication sensibilisantes ont été lancées.

Le plan permettrait de « garantir la permanence et la continuité des soins », il prévoit 95% de lits d’hôpitaux ouverts en juillet et 90% en août contre 93% et 87% respectivement l’an dernier. Cependant on note des disparités, avec 88% de lits ouverts en Ile-de-France contre 98% en Provence-Alpes-Côte-d’Azur entre le 1er juillet et le 15 septembre.

Certains professionnels de la santé doutent que le plan canicule 2010 soit suffisant. Il est sensé permettre de mieux coordonner les pouvoirs publics et les professionnel de la santé mais ceux-ci déplorent une liberté de prise de décision encore insuffisante.
L’AD-PA, (association de directeurs de maisons de retraite et de services à domicile) pense que l’accent doit être mis sur les aides à domicile. « Aujourd’hui, leur présence n’est toujours pas assez importante dans beaucoup d’établissements et de services à domicile et, pire encore, l’Etat prévoit de nouvelles coupes de personnel ».
Selon nous le recours à un accueillant familial en temps de canicule peut être une solution alternative à l’aide à domicile pour les personnes âgées de plus de 60ans.

Il existe des aides pour les personnes âgées que vous pouvez solliciter selon certaines conditions; pour plus d’informations vous pouvez consulter notre article sur l’APA (allocation aux personnes âgées), sur le CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie).

Mots clés : , , , , , .

Une réponse

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

  1. Il est important de prendre toutes les mesures nécessaires afin qu’un évènement tragique tel que celui que nous avons connu en 2003 ne se reproduise plus jamais. Il y a d’ailleurs un article très intéressant sur le sujet que vous pourrez consulter via le site http://www.mutuelle-assur.com et qui s’intitule « Se protéger de la canicule ».

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.