Skip to content


Difficultés parisiennes à faire face à la dépendance

Claire Brisset est la médiatrice de la plus grande ville française, Paris. La mission de la médiatrice de la capitale est de régler les litiges entre l’administration et les particuliers. Le but est de régler ces problèmes à l’amiable.

Le rapport annuel de la médiatrice de la ville de Paris a été publié le mois dernier. Ce rapport pointe les problèmes que Paris rencontre avec la dépendance et sa prise en charge. Effectivement, 400 000 parisiens sont âgés de plus 60 ans et il y en a 97 000 qui sont octogénaires voire plus. Il faut savoir qu’il y avait 2,2 millions d’habitants à Paris lors du recensement en 2008, il y a donc beaucoup de personnes âgées.

L’année dernière, il y a eu 26% de réclamations en ce qui concerne le logement des personnes âgées. Ces réclamations concernent plusieurs types de problèmes: les charges, les pannes, les conflits entre voisins et également les problèmes avec les logements sociaux ainsi que les bailleurs. En 2009, la prise en charge de la dépendance avait coûté 450 millions d’euros au gouvernement français.

A Paris, il existe beaucoup de services d’accompagnement et d’aide à domicile, mais cela ne suffit apparemment pas. La médiatrice de la ville de Paris explique les établissements d’accueil reviennent encore trop chers au famille des personnes dépendante. De plus, elle ajoute que la pénurie de personnels dans ces établissement est trop important.  Les personnes rentrent dans ce type d’établissement en moyenne vers 87,5 ans, peut-être est-ce grâce aux services à la personne et les nombres services d’aide à domicile pour les personnes âgées: préparation des repas, course, etc.

Mots clés : , , , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Le code HTML est accepté

(obligatoire)

(obligatoire, mais non publié)

ou, répondre à cet article par un rétrolien.

*