Skip to content


Enquête sur les services à la personne 2010 réalisée par le CROCIS

Le CROCIS (Centre Régional d’Observation du Commerce, de l’Industrie et des Services) a mené une enquête sur les services à la personne 2010. Cela fait quatre ans que le CROCIS interroge ainsi les chefs d’entreprise d’Ile-de-France. Le secteur de l’aide à domicile semblait épargné par la crise, lors de la dernière enquête. Est-ce toujours le cas?

Selon 60% des chefs d’entreprise interrogés, la situation serait globalement satisfaisante. Effectivement, 66% d’entre eux auraient constaté une hausse de leur chiffre d’affaire en 2009. En ce qui concerne les marges, il y a eu une baisse de 23%. Les chefs d’entreprise de l’aide à domicile soulignent donc la faiblesse de leurs marges.

Dans cette enquête, une des questions était: L’exonération de cotisations patronales jusqu’au niveau du SMIC pour les salariés des structures agrées devrait être supprimée. Pensez-vous que cela aura sur le résultat de votre entreprise? 60% juge que cela aura un impact négatif. Le projet de loi de financement 2011 prévoit de supprimer certains avantages fiscaux (dont les exonérations des cotisations sociales sur les salaires jusqu’au SMIC). Selon, les chefs d’entreprise cela aura des répercussions sur l’emploi des professionnels du secteur, par exemple les femmes de ménage ou les aides pour les personnes âgées.

De plus, la clause d’activité exclusive imposée par le plan Borloo, en 2005, pose des problèmes à environ 30% de chefs d’entreprise. Effectivement, elle les empêche de développer leurs activités vers d’autres publics notamment les entreprises. C’est d’ailleurs le cas pour les professionnels du dépannage informatique. Les dirigeants insistent également sur la concurrence de l’emploi direct. En effet, ce moyen offre des salaires plus élevés que les entreprises, car ces dernières sont freinées par  leurs marges faibles.

Mots clés : , , , , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Le code HTML est accepté

(obligatoire)

(obligatoire, mais non publié)

ou, répondre à cet article par un rétrolien.

*