Skip to content


Enquête sur les services à la personne en Midi-Pyrénées

La Chambre de commerce et d’industrie de région (CCIR) Midi-Pyrénées a réalisé, l’an dernier, une enquête régionale auprès des entreprises agréées dans le secteur des services à la personne et des auto entrepreneurs. Une étude identique avait déjà été réalisée en 2006.

L’objectif de l’enquête 2010 était de faire une comparaison avec l’ancienne étude, mais également de connaître en détail le secteur de l’aide à domicile, les besoins des entreprises et les difficultés du secteur en Midi-Pyrénées. 220 entreprises et 65 auto-entrepreneurs ont participé à cette enquête.

En Midi-Pyrénées, les services à la personnes les plus demandés sont: le jardinage (45%), la femme de ménage (43%) ainsi l’assistance aux personnes âgées (17%). En revanche, l’assistance aux démarches administratives et l’accompagnement d’enfants sont en bas du tableau avec 2%. Les chefs d’entreprise dans cette région sont plutôt optimistes sur le développement de leurs activités puisque 56% sont optimistes et 9% sont très optimistes en ce qui concerne le développement. 8% sont pessimistes, il s’agit donc d’une petite minorité.

Les principales difficultés des entreprises d’aide à domicile sont le recrutement, le travail non déclaré et leur visibilité. Voici les chiffres de l’enquête:

  • Recruter du personnel: 70%
  • Faire face au travail non déclaré: 50%
  • Se faire connaître: 45%

Les domaines dans lesquels les entreprises ont besoin d’être aidé par la Chambre de Commerce et d’Industrie, découlent donc des difficultés rencontrées:

  • Information sur les réglementations juridiques, fiscales, sociales: 40%
  • Aide dans la mise en place d’action de communication / marketing: 35%
  • Formations à destination des salariés: 29%

La formation à destination des salariés et la professionnalisation des métiers semblent primordiales. Effectivement, de nombreux salariés n’ont pas de diplôme et les entreprises font des efforts pour mettre en place des formations. Beaucoup d’entreprises tiennent compte du niveau de diplôme et des expériences professionnelles antérieurs pour fixer le salaire. C’est donc très important pour les salariés de suivre des formations dans le secteur des services à la personne.

Mots clés : , , , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Le code HTML est accepté

(obligatoire)

(obligatoire, mais non publié)

ou, répondre à cet article par un rétrolien.

*