Skip to content


Garde d’enfants à la campagne: un milieu isolé?

Aujourd’hui en France un enfant sur deux a déjà été gardé à domicile par une personne autre que ses parents. Dans les familles monoparentales ce chiffre est encore plus important car il peut être impossible pour les parents d’avoir le temps de travailler et de s’occuper de son enfant dès la sortie de l’école. Les parents tentent donc de faire appel à des gens de leurs familles ou à des amis pour effectuer ces gardes mais ce n’est pas toujours possible et le recours à une nourrice est parfois obligatoire.  C’est dans les milieux ruraux que la pratique de garde de proximité est la plus  fréquente et ce pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, les familles sont beaucoup plus proches car les zones d’habitation sont propices à une cohésion sociale plus forte entre les riverains. Il y a moins d’habitants et donc les gens se connaissent mieux. Ayant un nombre d’établissements scolaires moins important les parents se connaissent, connaissent les enfants des autres et donc sont prêts à se rendre service mutuellement pour garder les enfants. Pour cela, le phénomène de la nourrice, bien connu dans les milieux urbains, n’a pas autant d’influence dans nos campagnes.

La garde d’enfants à domicile est un art de la « débrouille » en milieu rural car les modes de garde tels que le baby sitting sont moins développés si ce n’est pas du tout. Les services d’aide à la personne et notamment dans le domaine de la garde à domicile ne s’est pas développé comme dans les villes. Les parents font donc régulièrement appel aux grands parents qui n’habitent, dans beaucoup de cas, pas très loin. Si les grands parents ne sont pas disponibles ou pas à proximité du domicile des personnes dans le besoin ces derniers font appel de manière ponctuelle à des amis.

Bien que la garde d’enfants à domicile est devenu un réel secteur d’activité ces dernières années, il est vrai qu’en milieu rural il est moins important et moins développé. Pourtant les personnes dans le besoin peuvent faire appel à des sociétés telles que  O2 pour faire garder leurs enfants dans les zones rurales.

Mots clés : , , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.