Skip to content


La TVA: un frein pour les services à la personne

A l’heure où les services d’aide à la personne et d’aide à domicile sont très demandés et représentent un secteur important (390 000 emplois créés depuis 2005,  2 millions de salariés dans les services à la personne, 3 millions de particuliers employeurs sur l’année 2009, 25 000 organismes agréés de services à la personne…)  le redressement du taux de TVA à 7% sur la plupart des prestations fait que le prix des services rendus demeure un frein. Selon l’AESP (Association des enseignes de services à la personne ) : l’évolution de la fiscalité a eu un impact de 8% à 10% en moyenne sur les tarifs 2011″. 

Les services à domicile tels que l’aide ménagère, le soutien scolaire, l’aide à la personne, la garde d’enfant à domicile etc.. se développe considérablement. Les enseignes ont reçu cette année 975 000 appels (contre 887 000 en 2010), 696 000 demandes d’informations (676 000 en 2010) et 141 600 demandes de prestations (120 000 en 2010). Elles dénombrent 2 millions d’abonnés, détaille, dans un communiqué, l’association présidée par Christophe Boutineau. Ce secteur est devenu majeur dans l’économie française et fait l’objet de débats et de discussions au sein du gouvernement pour les aides et les exonérations de charges salariales. Cela peut être perçut comme paradoxal, mais l’augmentation de la TVA qui est réelle a eu un impact direct et négatif sur ces prestations.

Toutefois, le chiffre d’affaires de ce secteur est en augmentation. Beaucoup de types d’enseignes se créées dans ce secteur et la demande ne fait que progresser. De plus, un nombre important de site internet se sont lancés également dans ce secteur et notamment pour la mise en relation entre particuliers demandeurs et professionnels prestataires.

Mots clés : , , , , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Le code HTML est accepté

(obligatoire)

(obligatoire, mais non publié)

ou, répondre à cet article par un rétrolien.

*