Skip to content


La vulnérabilité des handicapés en milieu urbain

On sait tous que les personnes handicapées sont parfois en difficulté dans les grandes villes. Parfois cela est beaucoup plus grave: un homme handicapé de 64 ans a été blessé à Paris vendredi dernier lorsqu’il essayait de monter dans un bus.  Grièvement blessé, il se trouve en arrêt cardiaque. D’après les premiers éléments recueillis sur place, il semble que la victime a tenté de monter dans le bus PC 3 boulevard Ney dans le XVIIIe arrondissement. Cet homme était en fauteuil roulant et le machiniste n’a rien vu.  Toutes les personnes handicapées n’ont pas et/ou ne veulent pas un auxiliaire de vie pour handicapés car il n’en ont pas les moyens ou pas le besoin. Cela relance le débat sur l’accessibilité des zones urbaines pour les handicapés.

Pour la vie à la maison les personnes handicapées peuvent parfois, en fonction de leurs handicaps, se débrouiller seules sans l’aide d’une aide à domicile. Par contre lorsqu’il s’agit de se déplacer dans la rue, dans les espaces publics comme les gares ou dans les transports cela devient beaucoup plus difficile! Bien sur il y a la gentillesse des gens, l’implication des agents et le progrès des signalisations et des équipements mais cela reste encore trop délicat voir dangereux (voir l’accident de ce monsieur). Comme beaucoup de problèmes sociétaux, le manque de financements est souvent la cause. Pour cela de nombreuses associations de personnes handicapées font promettre aux candidats à l’élection présidentielle de prendre en compte ce problème très important, de faire réagir l’opinion public et de financer des projets d’amélioration.

Mots clés : , , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Le code HTML est accepté

(obligatoire)

(obligatoire, mais non publié)

ou, répondre à cet article par un rétrolien.

*