Skip to content


Les personnes handicapées et les vacances

Tout le monde connaît l’aide aux personnes handicapées qui fait partie des services à la personne. En effet, l’ANSP classe l’assistance aux personnes handicapées dans la troisième catégorie de services intitulée: Les services aux personnes dépendantes. L’ APAJH fait encore plus pour les personnes en situation de handicap.

En fait, l’ APAJH est l’Association Pour les Adultes et les Jeunes Handicapés qui existe depuis plusieurs années. En 2006, cette association disposait de 597 structures et ses principales valeurs sont: la laïcité, la citoyenneté et la solidarité. L’ APAJH se caractérise comme étant: pionnière, généraliste et indépendante.

Cette association développe un service appelé: Handicap vacances. Ce service permet aux jeunes ou adultes handicapées de partir en vacances avec leur famille. Des milliers de personnes ont déjà pas pu profiter des vacances grâce à l’Association Pour les Adultes et les Jeunes Handicapés, qu’ils soient lourdement handicapé ou non. Il existe plusieurs types des séjours comme: le séjour à la carte, le séjour en famille d’accueil, le séjour d’intégration, le séjour en centre de loisirs, etc. En fait, il s’agit d’une assistance aux personnes handicapées pour profiter des vacances et se changer les idées.

L’ APAJH est à la recherche d’animateurs et de personnes capables de travailler avec des personnes handicapées et d’effectuer une aide aux personnes malades, tout en respectant plusieurs critères de qualité. Les critères sont au nombre de sept: avoir des compétences dans l’encadrement, permettre des conditions d’accueil irréprochables avec le respect de l’hygiène, de la sécurité, etc. Il faut également être en contact avec la famille, tenir un suivi sanitaire très important, etc. L’ APAJH oeuvre donc pour le bien être et le respect des personnes en situation de handicap.

Mots clés : , , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Le code HTML est accepté

(obligatoire)

(obligatoire, mais non publié)

ou, répondre à cet article par un rétrolien.

*