Skip to content


Mariage entre nouvelles technologies et services à la personne

L’économiste Michèle Debonnueil était l’invitée de Stéphane Soumier dans Good morning business. Elle est venue présenter un projet d’union entre les nouvelles technologies et les services à la personne. Il s’agit de créer une infrastructure technique  qui va permettre un échange de données entre les différents acteurs de l’aide à domicile.

Ainsi cette infrastructure technique, alliant les nouvelles technologies et les professionnels des services à domicile, va être soumise à une expérimentation dans dix départements français. Michèle Debonnueil pense qu’il faut mettre à disposition tous nos besoins sur notre lieu de vie. Son projet va permettre la mise à disposition temporaire de professionnels de l’aide à domicile sur les lieux de vie des personnes âgées, car elle estime qu’il y a un réel besoin.

Concrètement, un opérateur téléphonique va naître dans 10 départements. De cette manière, les prestataires des services à la personne, qui s’occupent de l’aide aux séniors, vont être dotés d’un téléphone portable. Leur production va alors être organisée automatiquement. La personne dépendante disposera d’une carte et le simple fait de la rapprocher de la carte du professionnel, signalera son arrivée et son départ par un système de géolocalisation. Il n’y aura même plus besoin d’un contact pour payer. Le but est de mieux organiser la prestation de l’intervenant et d’avoir la même information pour tout le monde.

C’est aussi un moyen de créer une cellule de vie autour de la personne dépendante qui va pouvoir communiquer avec les prestataires ou sa famille. A long terme, cette infrastructure va permettre une sorte de télésurveillance (pour surveiller le pouls, le diabète, etc.) et une meilleure satisfaction des besoins par ordre de travail.

Mots clés : , , , .

Une réponse

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

  1. DEBRUS a dit

    Ce sont des frais supplémentaire pour les régions.Mais pense t-on à augmenter les personnes qui utilisent leurs véhicules personnelle pour aider les personnes dans le besoin. Les frais kilométriques ne sont pas suffisant quand il faut changer de véhicule. Les bons éléments se lassent, et le travaille que l’on nous demande un week-end sur deux et travailler jusqu’à onze heure du soir, les gens seront de plus en plus rare si vous les motivé pas. Travaille psychologique, toujours être agréable, être toujours ou souvent disponible pour paré aux absences, pour un travaille délicat quand nous devons faire les toilettes ou faire des transferts.
    Nous sommes pas assez reconnus dans notre travaille, c’est pourquoi je me permet de dire se que tous le monde pense.
    Cordialement

Le code HTML est accepté

(obligatoire)

(obligatoire, mais non publié)

ou, répondre à cet article par un rétrolien.

*