Skip to content


Reconversion dans les services à la personne pour des couturières licenciées

En pleine crise économique, de nombreux salariés, souvent peu qualifiés et très spécialisés se sont vus licencier de leur entreprise. C’est le cas d’une quinzaine de couturières en Picardie qui, au lieu de laisser abattre, se sont reconverties dans les services à la personne en obtenant un diplôme d’ADVF, Assistante de vie aux familles.

En Picardie, seize anciennes couturières salariées d’une usine ont choisi de changer de voie professionnelle et de se positionner sur un secteur porteur, qu’est le secteur des services à la personne. Elles sont plus précisément choisi de préparer le diplôme d’ADVF (Assistante de Vie aux Familles) grâce à l’AFPA (Association pour la formation professionnelle des adultes).

Outre l’aspect théorique, cette formation leur a permis de se mettre en situation avec des simulations (des acteurs jouaient les personnes dépendantes) mais également grâce à des stages pratiques.

La formation a été efficace et adapatée puisque toutes les anciennes ouvrières ont obtenu leur certification qui ont d’ailleurs été très surprises de recevoir des offres d’emploi avant même d’avoir obtenu leur diplôme.

Rappel : qu’est ce qu’une assistante de vie aux familles?

Une assistante de vie apporte une aide personnalisée aux personnes dépendantes à leur domicile.  Elle aide à accomplir les gestes de la vie quotidienne (déplacements, repas, hygiène, loisirs …).

Plus généralement, l’assistante de vie aux familles assiste les personnes dans les actes essentiels de leur vie quotidienne et dans leurs tâches domestiques. Dans le cas de jeunes enfants, elle relaie les parents dans la prise en charge de leurs enfants à leur domicile.

Elle intervient pour concourir, ponctuellement ou régulièrement, au maintien à domicile et faciliter la vie quotidienne de familles, de personnes dites “fragiles” ou “sensibles” (jeunes enfants, personnes handicapées, personnes âgées).

Mots clés : , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Le code HTML est accepté

(obligatoire)

(obligatoire, mais non publié)

ou, répondre à cet article par un rétrolien.

*