Skip to content


Services à la personne : baromètre de l’ANSP

L’ANSP a publié la  première édition de son baromètre de la qualité et de la professionnalisation des emplois de services à la personne.  De cette étude, l’ANSP retient cinq points majeurs que nous allons détailler dans cet article.

Cette étude sur la qualité et la professionnalisation des emplois de services à la personne a été effectuée par le BIPE à partir d’une enquête menée sur les salariés des services à la personne. L’étude s’intègre dans le plan 2 de développement des services à la personne, annoncé en mars 2009 par Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat chargé de l’emploi.
Voici les cinq points à retenir selon l’ANSP :

Les services à la personne constituent un ensemble homogène d’activités et de salariés

On retrouve dans les services à la personne six catégories de salariés à savoir : assistance aux publics fragiles (personnes âgées, handicapées …), travaux ménagers (femme de ménage, repassage), assistantes maternelles, garde d’enfants, soutien scolaire et assistance informatique et travaux divers (petit bricolage, jardinage …). Parmi ces salariés on compte 94% de femmes et une forte proportion de seniors (entre 40 et 59 ans).

Un salaire supérieur au SMIC en moyenne

Le taux horaire moyen de rémunération dans les services à la personne atteint 10 euros net de l’heure, soit 30% de plus que le SMIC.

La moitié des salariés satisfaits de leur volume de travail

50% des salariés sont satisfaits de leur volume horaire de travail tandis que l’autre moitié aimerait rajouter environ 10 heures à leur agenda.

Une majorité ne souhaiterait pas changer de secteur d’activité

Malgré la mauvaise image qui illustre généralement le travail dans les services à la personne, 3 salariés sur quatre ne souhaiteraient pas changer de secteur, même s’ils en avaient la possibilité. En effet, 96% des salariés interrogés entretiennent de bonnes relations avec leur employeur.
Leur principale préoccupation reste cependant les perspectives d’évolution, même si 83% a une ancienneté d’au moins trois ans dans le secteur.

La majorité des salariés le sont également en emploi direct

60% des salariés d’organismes de services à la personne sont aussi employés par des particuliers, c’est ce que l’on appelle l’emploi direct.

Mots clés : , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Le code HTML est accepté

(obligatoire)

(obligatoire, mais non publié)

ou, répondre à cet article par un rétrolien.

*