Skip to content


Une femme de ménage confond une œuvre d’art allemande avec un bac mal nettoyée !

Retour sur un fait divers surprenant qui s’est déroulé le 21 octobre 2011, dans l’ouest de Allemagne, au sein d’un musée de Dortmund. Employée par une entreprise de nettoyage indépendante dudit musée, une femme de ménage a détruit une œuvre de l’artiste allemand Martin Kippenberger, décédé en 1997, intitulée : « Quand des gouttes d’eau commencent à tomber du plafond ». Comment ? En la nettoyant, tout simplement !

En effet, cette œuvre se composait de planches de bois empilées au dessus d’un bac à gâcher de maçon en caoutchouc noir. Chef d’œuvre ou bricolage ? La femme de ménage ne s’est vraisemblablement pas posé la question, et, voulant faire son travail, s’est attelée à retirer toute la patine, c’est-à-dire la texture de surface, du bac en caoutchouc, dénaturant ainsi de façon irrémédiable l’œuvre d’art. Il n’est plus possible de remettre l’œuvre dans son état initial dixit un porte-parole de la ville qui ajoute également que les femmes de ménage doivent normalement respecter une distance de sécurité de 20 mètres autour d’une œuvre.

Personne ne sait aujourd’hui si la femme de ménage en question avait été mise au courant de cette règle par ses employeurs. Le musée avait toutefois pris ses précautions pour se prémunir de telles catastrophes. En effet, l’œuvre d’art était assurée à hauteur de 800 000 €. Malheureusement, l’œuvre est définitivement détruite et l’installation créée par Martin Kippenberger ne restera plus qu’un souvenir.

Mots clés : , , .

0 Réponse(s)

Vous pouvez vous abonner au flux RSS des commentaires sur cet article.

Le code HTML est accepté

(obligatoire)

(obligatoire, mais non publié)

ou, répondre à cet article par un rétrolien.

*